HCB, le mythe photographique appelle la relève

“photographier (…) c’est mettre sur la même ligne de mire la tête, l’oeil et le coeur. C’est une façon de vivre” 

Nous sommes le 14 février 2017, journée mondiale des amoureux pour les uns, fête commerciale pour les autres. Quoiqu’il en soit, cette journée est bel et bien particulière notamment pour tous les amoureux de la photographie. En effet, ce jour marque surtout le début du Prix Henri Cartier-Bresson (prix HCB) organisé par la fondation du même nom. Revenons ensemble sur l’origine de ce concours et sur les lauréats que ce prix a permis de mettre sur le devant de la scène.

Commençons peut être par un peu d’histoire… Henri Cartier-Bresson, HCB pour les intimes, est une légende de la photographie. Ses clichés de scènes de rue, et de scènes quotidiennes ont fait le tour du monde. En 1947, ce génie graphique, dont les clichés n’étaient alors jamais recadrés, s’associe avec les plus grands noms de la photographie moderne (Robert Capa et David Seymour entre autres) pour fonder l’agence Magnum Photos. Cette agence fait toujours office de référence tant elle a marqué son époque et tant les photographe qui s’y sont succédés furent célèbres.

Durant toute la deuxième moitié du XXe siècle, HCB n’aura de cesse de présenter la vie quotidienne sous son aspect le plus pur et parfois le plus dur. Il excelle alors comme photo-reporter. De la guerre civile en Espagne, à la crise des missiles à Cuba en passant par les funérailles de Gandhi, Henri Cartier-Bresson saisit, grâce à son appareil photo Leica, tous les grands évènements de ce siècle.

Ayant pris sa retraite dans les années 70, Cartier-Bresson se focalise alors sur le dessin et sur le tri de ses considérables archives. Nous vous présentons ici quelques uns de ses clichés.

INDIA. Delhi. GANDHI’s funeral. 1948. Crowds gathered between Birla House and the cremation ground. – Henri Cartier-Bresson

 

 

Havana. Fidel CASTRO speaks on reorganization of the party. He displays telegrammes of MALINOWSKI (Soviet Minister) and of MACNAMARA (US Secretary of Defense). Photographed after three hours of speaking at the Teatro Chaplin. Henri Cartier-Bresson

 

Paris. 75009. Avenue de l’Opéra. 26 août. Henri Cartier-Bresson, 1944

En 1989, Robert Delpire, initie un projet de concours photo qui ne prendra forme qu’une dizaine d’année plus tard. En effet, en 2002, un an avant la mort d’HCB, la fondation Henri Cartier-Bresson est créée. Le prix qui porte aujourd’hui son nom est alors lancé pour célébrer l’inauguration de la fondation en 2003, avec le soutien particulier de la fondation Hermès. Ce concours, qui s’adresse aux photographes ayant déjà prouvé leur valeur, est une aide à la création et apporte un soutient de 35 000€ au lauréat. Depuis sa création, le concours a donc soutenu le travail de photographes célèbres comme Larry Towell ou Vanessa Winship.

Depuis aujourd’hui, la fondation accepte les candidatures des photographes qui souhaitent soumettre leurs clichés aux regard expert des sept membres du jury. Les résultats tomberont fin juin. Affaire à suivre donc…

Les photos qui suivent font partie des galeries des lauréats des cinq dernières sessions.

67614-01. Mnaïma Adjak, tribu Shenabla, clan Awasma, éleveurs nomades, Kordofan nord, août 2001 (c) Claude Iverné / Elnour. Lauréat 2015

 

Pastèques, dans le quartier de Rajabazar, Kolkata nord, juillet 2014 © Patrick Faigenbaum. Lauréat 2013

 

Hakkari, frontière irakienne, 2007 © Vanessa Winship, Lauréate 2011

 

George Nkomo, vendeur ambulant, Fourways, Johannesburg, 2002 © David Goldblatt. Lauréat 2009

 

“Hollywood and Highland.”, San Francisco, Californie, 1986-98 © Jim Goldberg/Magnum Photos. Lauréat 2007

 

Pour plus d’informations sur le travail d’HCB, n’hésitez pas à vous rendre sur le site internet de la fondation ou bien à aller la visiter si vous êtes de passage à Paris.