Photo retouchée de Claudia Cardinale : polémique sur l’affiche du Festival de Cannes

Après la révélation de l’affiche du Festival de Cannes 2017, les critiques ont déferlé sur les réseaux sociaux. En effet, il se trouve que l’affiche reprend une photographie de Claudia Cardinale datant de 1959, retouchée sur Photoshop. Et par retouchée, on entend des modifications de sa taille, ses cuisses, ses bras, ses pieds et même ses cheveux.

claudia_cardinal_cannes retouchée

 

L’actrice s’est quant à elle exprimée sur le sujet afin de faire taire la polémique. Elle a déclaré, relayée par l’Agence France Presse sur Twitter, qu’en tant que “féministe convaincue, elle n’y vois aucune atteinte au corps de la femme” et a qualifié le résultat de “sublimation”. Une polémique qui agite les médias mais qui n’est certainement pas la première du genre et ne sera pas la dernière.

 

Pas plus tard qu’en fin d’année dernière, c’était la photographie de la nouvelle Miss France, Alicia Aylies, qui était visée par les réseaux sociaux. En effet, publiée dans Paris Match, le magazine a été accusé d’avoir blanchi la peau de Miss France 2017. Des accusations qu’ils ont bien sur niées, expliquant que c’était dû à la luminosité et l’utilisation du flash.

alicia aylies paris match retouchée

Alicia Aylies pour Paris Match

 

En 2015, c’était Victoria’s Secret qui était visé par les critiques, suite à la publication d’une campagne de publicité pour sa nouvelle collection. On peut y voir une photo d’un mannequin posant de dos, clairement retouchée au niveau des bras et des fesses. La réaction des internautes ne s’est pas faite attendre, dénonçant un bodyshaming. Cela poussera même certaines clientes à ne plus acheter leurs produits et se diriger plutôt vers une autre marque, Aerie, qui n’utilise pas Photoshop pour ses campagnes.

Victoria's Secret retouchée

Victoria’s Secret – 2015

 

Il existe cependant une loi modifiant le Code de la Santé, en application depuis le 1er Janvier 2017, qui précise dans son article 19 que pour les photographies de mannequins à usage commercial, si “l’apparence corporelle a été modifiée par un logiciel de traitement d’image afin d’affiner ou d’épaissir la silhouette du mannequin, elles doivent être accompagnées de la mention : ” Photographie retouchée “”. L’infraction de l’article peut être sanctionnée par 37500€ d’amende, pouvant être porté à 30 % des dépenses consacrées à la publicité.

Une photographie retouchée est monnaie courante, mais pour éviter de se ridiculiser il faut bien maitriser l’outil de retouches et ne pas en abuser pour ne pas déformer la réalité !

Que vous appréciez les photos retouchées ou que vous soyez adepte du naturel, dans notre galerie de photographies de mode, il y en a pour tous les goûts !