La photographie de presse dans tout ces états !

 

Cette semaine un autre concours photographique a marqué la presse spécialisée et mondiale: la 59ème édition du World Press Photo Contest. Reconnu pour mettre en avant les photo-reporters d’aujourd’hui et de demain, ce concours est aussi le révélateur d’une actualité parfois brutale et brulante. Revenons sur les traces de ce concours mêlant actualité et qualité photographique.

Le World Press Photo Contest (WPC) est un prix organisé par la fondation éponyme qui récompense les meilleurs photoreporters pour leur travail sur l’actualité politique, économique et sociale du monde entier. L’idée originale de ce concours est née de la volonté d’un groupe de photographes néerlandais d’exposer leur travail à leurs confrères du monde entier. Depuis, ce concours est l’un des plus reconnus en matière de photojournalisme. Il se divise en huit catégories (Contemporary Issues, Daily Life, General News, Long-Term Projects, Nature, People, Sports et Spot News) et récompense les trois meilleurs clichés de chacune.

Outre le travail sur l’actualité, ce concours célèbre par la photographie, les différents droits fondamentaux comme la liberté d’expression et d’opinion en utilisant l’image comme moyen de diffusion de ces droits inaliénables.

Le lauréat de ce concours est un photographe turc du nom de Burhan Ozbilici, primé pour avoir saisi l’assassinat de l’ambassadeur de Russie en Turquie.

Assassinat de l'ambassadeur de Turquie

An Assassination in Turkey, Burhan Ozbilici – World Press Photo of the Year, first prize singles

Cette photographie de l’assassin, l’arme à la main et le bras levé a fait le tour du monde. Quoique polémique comme le concède le président du jury du WPC, cette photographie rappelle aussi un cliché éminemment célèbre et lauréate du même concours: Murder of a Vietcong by Saigon Police Chief par Eddie Adams, 1968.

Assassinat d'un Vietcong par le chef de la police de Saïgon

Murder of a Vietcong by Saigon Police Chief , Eddie Adams – World Press Photo of the Year, first prize singles, 1968

Nous vous présentons ici quelques uns des clichés qui ont marqué l’année 2016 et que ce concours a récompensé.

Contemporary Issues

Capture d’écran 2017-02-17 à 12.05.21

Taking a Stand in Baton Rouge, Jonathan Bachman – Contemporary Issues, first prize singles

Daily Life

Victimes d'une guerre oubliée

The Silent Victims of a Forgotten War, Paula Bronstein – Daily Life, first prize singles

General News

La stupeur d'une petite fille au passage des forces spéciales iraquiennes

Offensive on Mosul, Laurent Van der Stockt – General News, first prize singles

Long-Term Projects

Les conséquences de la guerre en Ukraine

Black Days of Ukraine, Valery Melnikov – Long-Term Projects, first prize stories

Nature

La pollution aquatique, un enjeu de demain

Caretta Caretta Trapped, Francis Pérez – Nature, first prize singles

People

La crise de l'Etat Islamique

What ISIS Left Behind, Magnus Wennman – People, first prize singles

Sports

"Le plus dur c’est pas la chute, c’est l’atterrissage."

Grand National Steeplechase, Tom Jenkins – Sports, first prize singles

Spot News

Une bombe explose devant un tribunal

Pakistan Bomb Blast, Jamal Taraqai – Spot News, first prize singles

Si vous souhaitez en savoir plus sur ce concours et ses lauréats vous pouvez vous rendre sur le site internet de la fondation en cliquant sur ce lien : https://www.worldpressphoto.org