Quelles sont les techniques de la photographie de nuit et comment bien les réussir ?

La photographie de nuit regroupe plusieurs catégories et tout autant de techniques différentes. C’est pour ça qu’elle est très difficile à maîtriser. Chaque situation requiert des réglages et techniques spécifiques. Jeux de lumière, lightpainting, astrophotographie … Il y a de quoi se faire plaisir en tant que photographe et de quoi rester bouche bée en tant que spectateur !

Nous allons vous faire découvrir les différents univers de la photographie de nuit. Après ça, vous aurez forcément envie de vous y mettre, nous vous donnerons quelques petits conseils de base pour bien débuter !

Tse Hon ning - City Watcher nuit

Tse Hon Ning – “City Watcher”

1. Jouer avec les reflets de la lumière

La nuit, la lumière est source d’inspiration et de plein de manières différentes. Les photographes s’en donnent à cœur joie, surtout quand il pleut. Alors qu’en pleine journée on aurait tendance à fuir la grisaille et le mauvais temps, la nuit les flaques reflètent la lumière et la démultiplient. Les rues deviennent alors un vrai terrain de jeu et les cours d’eau des miroirs qui renvoient l’image des buildings illuminés. Faire des photographies de villes la nuit est vraiment une bonne source d’inspiration par la lumière particulière qui y règne.

Grund Andreas - Amsterdam Rijksmuseum nuit

Grund Andreas – “Amsterdam Rijksmuseum”

Grondin Julien - Festival des lanternes nuit

Grondin Julien – “Festival des lanternes”

Yodpakdee Sutthikiet - Digital Art "Startails in Bangkok" nuit

Yodpakdee Sutthikiet – Digital Art “Startails in Bangkok”

2. La nuit : le règne de la pose longue

On avait déjà abordé le sujet dans un article consacré à la pose longue, ici on va aborder le lightpainting et surtout la manière dont il peut décupler la créativité de certains. Sans rentrer dans les détails, le lightpainting consiste à capturer le mouvement de la lumière, qu’il s’agisse de phares de voitures passant par là ou de dessins réalisés grâce à des petites LED. Plus le temps de pose sera long, plus l’effet sera visible sur la photographie. C’est ainsi que certains photographes arrivent à créer de vraies œuvres d’art.

Santibañez Haymar - gira nuit

Santibañez Haymar – “Gira”

Mathieu Alemany - Solitude... nuit

Mathieu Alemany – “Solitude…”

deMiguel Juan pablo - Magic Monument Valley nuit

DeMiguel Juan pablo – “Magic Monument Valley”

3. L’effet bokeh

Le bokeh est le nom donné au flou d’arrière-plan sur une photographie. La nuit, grâce à cet effet, les lumières de la ville deviennent floues créant des “tâches” de lumières particulièrement esthétiques, comme sur cette photo de nuit à Paris. Cet effet s’obtient avec une grande ouverture de diaphragme. Certains jouent même avec leur objectif en créant des formes, comme des petites étoiles par exemple.

Pinho Carlos - Eiffel bokeh nuit

Pinho Carlos – “Eiffel bokeh”

Robic Nicolas - lighting dots nuit

Robic Nicolas – “Lighting Dots”

Effet de bokeh en forme d'étoiles nuit

Effet de bokeh en forme d’étoiles

4. L’astrophotographie, la tête dans les étoiles

L’astrophotographie, née du mélange de l’astronomie et de la photographie, regroupe trois catégories de photographies :

– Le champ large : aussi appelé “nightscape” est le plus répandu, la photographie est souvent prise au grand angle, en prenant soin d’incorporer un élément du paysage terrestre afin de démontrer l’immensité de la voute céleste.

– Le planétaire : ici l’objet de la prise de vue est une planète, ou bien la lune. A partir de cette distance, il faut avoir un certain matériel (téléobjectif au minimum).

– Le champ profond : l’observation du ciel profond fascine et pour réussir à le photographier il faut beaucoup de matériel (télescope, moteur, montures …) et très peu s’y aventurent.

Nous aborderons ici uniquement l’astrophotographie au champ large pour des raisons évidentes. Assez compliquée à réaliser toutefois, la pratique nécessite en plus une bonne connaissance des logiciels de post-traitement afin de bien révéler le ciel. Lorsque c’est bien réalisé, on peut observer la voie lactée se fondre dans le ciel ou encore des aurores boréales danser.

Gabriel Barathieu - Fire and sky!!!! nuit

Gabriel Barathieu – “Fire and sky!!!!”

vanset Saravut - Spectacular,Iceland nuit

Vanset Saravut – “Spectacular,Iceland”

BLU Julien - Swimming Pool nuit

BLU Julien – “Swimming Pool”

vanset Saravut - Amezing Temple,Thailand nuit

Vanset Saravut – “Amazing Temple,Thailand”

Si vous êtes fasciné par le ciel étoilé, c’est le moment de vous lancer, ce 12 Août ont lieu les traditionnelles Perséides de l’été, l’occasion d’observer des pluies d’étoiles filantes ! Et si vous vous trouvez dans une zone le permettant, d’admirer l’éclipse solaire du 21 Août, qui sera totale pour les habitants des États- Unis.

Nos conseils pour débuter dans la photographie de nuit

  • Attendez l’heure bleue, les quelques précieuses minutes avant ou après les golden hours où le ciel est vraiment bleu avant d’être plongé dans une nuit noire.
  • Utilisez un trépied, même si ça parait évident, afin d’éviter les flous dus à la pose longue et une télécommande (ou à défaut le retardateur) afin d’éviter tout mouvement de bougé du au déclenchement.
  • Utilisez le mode S ou TV afin de donner la priorité à la vitesse lors de la prise de vue si vous ne maîtrisez pas bien le mode manuel.
  • Vous aurez besoin de monter en ISO pour gagner en luminosité donc il vaut mieux avoir un boitier qui le supporte bien.

Faites-vous plaisir avant tout, que ce soit en admirant les photographies des autres ou en prenant vos propres photographies de nuit !

Retrouvez l’intégralité de nos photographies de nuit dans notre galerie.