Comme vous le savez, la communauté de photographes Pixopolitan est très importante ! Pour mieux connaitre les artistes, chaque semaine, nous vous présentons l’un d’entre eux grâce à une interview exclusive. Aujourd’hui, découvrez Nathan Hervieux, un photographe autodidacte, qui perçoit la photographie comme un art d’émotions.

Entre New York, Lyon, et Tokyo, ses voyages nous transportent toujours plus loin !

© N. Hervieux - Manhattan Bridge

© Nathan Hervieux – Manhattan Bridge

© N. Hervieux - Tokyo

© N. Hervieux – Tokyo

Nathan, qui êtes-vous ?

Je suis un photographe amateur vivant à Lyon, où je suis en dernière année de doctorat dans le domaine de la biologie. La photographie est pour moi une passion qui me permet de m’évader et de capturer des instants de vie. La photographie étant un art, je pense qu’il n’y a, de ce fait, aucune règle quant à la manière de prendre une photo. Seule l’émotion qui en ressort est importante ! Je suis donc ce qu’on l’on peut appeler un autodidacte.

© N. Hervieux - Vieux Lyon

© N. Hervieux – Vieux Lyon

Comment vous êtes-vous lancé dans la photographie ?

J’ai commencé la photographie un peu par hasard. J’avais envie d’un appareil photo, j’ai donc acheté un reflex d’entrée de gamme. Je me suis vite pris au jeu ! J’ai donc fait évoluer mon matériel en fonction des mes besoins et de mes envies. A force d’essais plus ou moins concluants, j’ai appris à avoir un rendu qui me plaisait.

© N. Hervieux - Scary

© N. Hervieux – Scary

 

Lesquelles de vos photographies vous ont le plus marqué ?

Il y a deux photographies que j’aime particulièrement. La première est une photo macro d’un pissenlit que j’avais faite à mes débuts, avec un matériel basique. Encore aujourd’hui, je retouche régulièrement cette photo de différentes façons, au gré de mes envies.

© N. Hervieux - Dandélion

© N. Hervieux – Dandélion

Plus récemment, j’ai réalisé une photographie d’une inconnue dans le métro à Tokyo, lorsque la rame était en train de passer. Cette photographie n’est techniquement pas parfaite, mais elle reste l’une de mes préférées : au vu de la situation et du laps de temps infime que j’ai eu pour la réaliser, elle dégage une véritable émotion dont je suis fier.

© N. Hervieux - Attendre

© N. Hervieux – Attendre

Plutôt couleur ou noir et blanc? 

Je n’ai pas vraiment de préférence. Tout dépend du contexte ! J’ai tendance à préférer le noir et blanc pour les photos d’architecture et de rue, car cela donne plus de d’émotion à la photographie. Mais j’utilise aussi bien la couleur, pour les photographies de nature par exemple.

© N. Hervieux - Tête en l'air

© N. Hervieux – Tête en l’air

Quelle est votre petite astuce pour de meilleures photographies ? 

Je n’ai pas d’astuce particulière… Par contre, j’essaye de visualiser la photographie que je veux prendre avant de saisir mon appareil. Je prends donc généralement assez peu de photos, et je recadre très peu mes images.

© N. Hervieux - Brooklyn Bridge

© N. Hervieux – Brooklyn Bridge

Quels sont vos prochains projets ? 

J’aimerai continuer à voyager autant que possible, mais aussi continuer à partager mes photos avec autrui et développer mon site internet. Je songe parfois à réaliser une exposition quelque part, pour présenter mon travail à un public plus large. Et peut être m’essayer aux portaits un jour ou l’autre !

© N. Hervieux - London Eye

© N. Hervieux – London Eye

© N. Hervieux - Symétrie

© N. Hervieux – Symétrie

Merci beaucoup Nathan ! Retrouvez la totalité des photographies de Nathan Hervieux sur son site et dans sa galerie Pixopolitan  !