Françoise Hillemand est une amoureuse de la photographie, exigeante envers ses prises de vue. Elle ne laisse rien au hasard !

Françoise Hillemand, qui êtes-vous ?

Photographe professionnelle installée à Paris, j’ai découvert cet art tardivement. Je me suis alors formée de manière autodidacte, un appareil photo toujours à la main. Je m’attache à capter les atmosphères particulières, saisir les scènes de la vie quotidienne, arrêter le temps ou amuser. Je m’essaye à traduire ce que je vois tel que je le ressens !

La baie d'Along

La baie d’Along

Comment vous êtes-vous lancée dans la photographie ?

J’ai découvert la photographie alors que j’étudiais le droit aux Etats Unis. Mon compagnon m’a offert un réflexe et le coup de foudre a été immédiat. Une nouvelle manière de voir le monde s’est alors ouverte devant moi. J’ai eu la sensation d’avoir passé les dernières années à ignorer la beauté et la poésie de ce qui m’entourait. Une fois que mes yeux ont été ouverts, il a été impossible de revenir en arrière : j’ai plongé tête la première dans la photographie.

Laquelle de vos photographies vous a le plus marqué ?

La dernière photographie dont la réalisation m’a le plus marqué représente la rue Istiqlal à Istanbul. Lors de mon séjour, cette rue me fascinait. Il s’en dégage une énergie, un dynamique unique. Je souhaitais montrer le rythme frénétique de vie de cette avenue. J’ai essayé plusieurs techniques  (pause lente, flou de bougé…) avant de trouver, le dernier jour, le rendu que je voulais obtenir. Cette photographie a ensuite donné naissance à une série : « pulsations ».

Les scooters de Hanoi

Les scooters de Hanoi

Plutôt couleur ou noir et blanc?

Je n’ai pas de préférence arrêtée entre la Couleur et le Noir et Blanc. Le choix dépendra de ce que je souhaite exprimer et souligner dans mon image.

Quelle est votre petite astuce pour de meilleures photographies ? 

Le petit « plus » est pour moi de savoir exactement ce que je veux retranscrire lorsque j’appuie sur le déclencheur. Etre sure de mon intention est pour moi déterminant. Il s’agit de ne pas parler pour ne rien dire !

Quel est votre prochain projet ? 

Je me suis récemment lancée dans un travail de longue haleine sur Paris. Je souhaite rendre hommage à son élégance et sa beauté. Je travaille en noir et blanc à l’aide d’un sténopé en y ajoutant ma petite touche personnelle…

on se connait?

on se connait?

 Merci Françoise ! Retrouvez les autres photographies de Françoise Hillemand sur son site et dans sa galerie Pixopolitan !