Vous vous sentez parfois dépassé par l’art contemporain ? Difficile de saisir tous les sens cachés d’œuvres à priori énigmatiques ? Pixopolitan vous propose un petit retour en arrière et quelques explications pour comprendre tout ce que la photographie conceptuelle peut dévoiler.

“C’est de l’art conceptuel”. Cette phrase qui raisonne régulièrement dans les Musées d’Art Moderne et contemporain, de la capitale ou d’ailleurs, permet à tout un chacun de donner une explication aux œuvres les plus mystérieuses. Aujourd’hui Pixopolitan vous propose un petit décryptage de ce mot clé du monde de l’art.

L’origine

Après des débuts fulgurants au début du XXème siècle, la photographie moderniste s’essouffle un moment avant de prendre un tout nouvel aspects dans les années 1960. Les précurseurs s’appellent Alfred Stieglitz ou encore Paul Strand, grâce à qui l’art de la photographie prend le chemin de la modernité, voire de l’abstraction.

Paul Strand - Porch Shadows 1917

Paul Strand – Porch Shadows 1917

Le 9 avril 1917, Alfred Stieglitz photographie à la demande de Marcel Duchamp la Fountain de R. Mutt, un urinoir renversé et signé de la main de l’artiste. Cette œuvre scandale est le premier ready-made, un objet manufacturé que l’artiste s’approprie en lui ôtant son utilité et sa fonction pratique.

Alfred Stieglitz, La fontaine de Marcel Duchamp, 1917

Alfred Stieglitz, La fontaine de Marcel Duchamp, 1917

Imogen Cunningham - Triangle 1928

Imogen Cunningham – Triangle 1928

Meret Oppenheim - Le déjeuner de fourrure, 1936 New-York MoMA

Meret Oppenheim – Le déjeuner de fourrure, 1936 New-York MoMA

La naissance du concept

A partir de 1960, de jeunes artistes redécouvrent la photographie. La technique leur permet de capturer le réel sans superficie, elle est facile d’emploi et très populaire à l’époque. Ils s’en servent pour aller à l’encontre  de l’art élitiste des générations antérieures. Grâce à la photographie conceptuelle ils critiquent la notion d’artiste et son œuvre d’art. Cette époque marque le début de l’ère conceptuelle. Définit par l’artiste américain Sol Lewitt grâce à cette phrase “Dans l’art conceptuel, l’idée ou le concept est l’aspect le plus important du travail […] L’artiste conceptuel a pour objectif de faire en sorte que son travail soit mentalement intéressant pour le spectateur.”

Kenneth Josephson - Polapans, 1973

Kenneth Josephson – Polapans, 1973

 

Aujourd’hui

Pour qu’une photographie soit réussie, elle doit raconter une histoire. La photographie conceptuelle doit avoir un impact direct sur le spectateur. Elle doit alors capter toute l’attention de celui qui la regarde. Le photographe fait des choix de composition, de cadrage, d’éclairage, mais ce qui compte avant tout c’est la façon dont le spectateur ressent l’histoire racontée par l’artiste.

Découvrez la sélection de notre galerie !

Rentsch Olivier - Ultra Orange

Rentsch Olivier – Ultra Orange

 

Rubén Toquero gonzález - Shades

Rubén Toquero gonzález – Shades

 

Valery Axel - Black and white geometry

Valery Axel – Black and white geometry

 

Thierry Planche - 6.7.8

Thierry Planche – 6.7.8

 

Jean Claude Lataste - PACIFIC 231

Jean Claude Lataste – PACIFIC 231

 

Trerotoli Alessio - Old Montmartre

Trerotoli Alessio – Old Montmartre

 

Maquoi Erik - Sky piano

Maquoi Erik – Sky piano