Jusqu’au 29 janvier, la Maison Européenne de la Photographie (Paris, 4ème arrondissement) met à l’honneur une figure majeure de la photographie américaine contemporaine, Andres Serrano. Si l’exposition n’est pas sa plus polémique, elle reprend un large panorama de ses plus beaux portraits sur l’Amérique d’aujourd’hui !

Andres Serrano, photographe américain de renommée mondiale, révèle dans ses photographies l’Amérique sous toutes ses coutures, quitte à déranger, des personnages emblématiques aux plus démunis, en passant par une face plus sombre. On ressent dans ses portraits une inspiration des plus grands peintres, du Titien et Delacroix à Tintoret, Vénasquez ou Courbet.

L’exposition débute par une sélection d’oeuvres de la série America, débutée à la suite des attentats du 11 septembre dans le but de “contribuer au débat sur l’identité américaine dans sa diversité, en mêlant les âges, les genres, les milieux, les confessions”. On retrouve notamment une photographie de Trump datant de 2004, choisi par le photographe pour “représenter l’Amérique” à une époque où l’homme d’affaires n’imaginait surement pas une telle carrière politique.

Viennent ensuite les clichés de la série The Klan, une série de portraits de membre de Ku Klux Klan, dérangeante par l’ambivalence entre la beauté des photographies et les pensées obscures qui se cachent sous l’habit. Pour continuer dans une lignée très américaine, l’exposition se poursuit avec une sélection de clichés de The Interpretation of Dreams, de portraits de Native Americans ainsi que des œuvres de Cuba.

La deuxième partie de l’exposition est consacrée au travail d’Andres Serrano sur les sans-abris. Au travers de trois séries de photos, le photographe s’est attaché à réintroduire les SDF, ou plutôt les nomades comme ils les appellent, “dans la société dont ils [ont] été bannis”. Les clichés, qui donnent l’impression que le shooting a eu lieu en studio, visent à montrer ces individus que l’on ignore souvent dans la vie de tous les jours. Ces séries s’intitulent Signs of the Times (collection de pancartes en carton de sans-abri), Nomads et Residents of New York (photographies de “résidents” de New York) et Denizens of Brussels (photographies d'”habitants” de Bruxelles).

Faites connaissance avec quelques-uns des Américains qui ont posé pour Andres Serrano !

© Andres Serrano - Little Yankee Miss, 2003 (America)

© Andres Serrano – Little Yankee Miss, 2003 (America)

© Andres Serrano - American Firefighter John L. Thomasian, 2002 (America)

© Andres Serrano – American Firefighter John L. Thomasian, 2002 (America)

© Andres Serrano - J.B. Pimp, 2003 (America)

© Andres Serrano – J.B. Pimp, 2003 (America)

© Andres Serrano - Snoop Dogg, 2002 (America)

© Andres Serrano – Snoop Dogg, 2002 (America)

© Andres Serrano - Donald Trump, 2004 (America)

© Andres Serrano – Donald Trump, 2004 (America)

© Andres Serrano - The Klan Klansman, 2007

© Andres Serrano – The Klan Klansman, 2007 (The Klan)

© Andres Serrano - Klanswoman, 1990

© Andres Serrano – Klanswoman, 1990 (The Klan)

© Andres Serrano - Rene, 1990 (Nomads)

© Andres Serrano – Rene, 1990 (Nomads)

Pour plus d’informations sur l’exposition, faites un tour sur le site de la Maison Européenne de la photographie !

Et n’hésitez pas à venir découvrir notre galerie de portraits à nous !