Pixopolitan au festival Circulation(s)

Pour la huitième année consécutive le festival Circulation(s) met en lumière les créations de la jeune photographie européenne. Après le succès de l’édition 2017, au CENTQUATRE-PARIS, avec plus de 50 000 visiteurs, c’est tout naturellement que le festival reprend possession des lieux. Seul festival dédié à la jeune photographie, le festival Circulation(s) offre un regard croisé unique sur l’Europe à travers la photographie. Nous avons eu la chance de pouvoir découvrir en avant-première cet extraordinaire festival. Après avoir arpenté toutes les allées du festival, nous souhaitons faire un zoom sur nos trois coups coeur et sur ce qu’il ne faut absolument pas manquer.

Festival

Festival Circulation(s) – Sous la halle d’Aubervilliers

Le festival s’articule autour de plusieurs volets : la sélection du jury, les artistes invités, la galerie et l’école invitée ainsi que la carte blanche de la marraine, qui n’est autre que Susan Bright. Au total, ce sont 50 photographes, de toute l’Europe, qui présentent leurs travaux à travers des expositions, projections et installations. La variété des supports mais également des styles font la richesse de ce Festival.

1. Lara Gasparotto – Come Dawn to Us

La série Come Dawn to Us est très riche. Elle réunit à la fois des paysages à couper le souffle, de sensuelles mises en scène ou encore des fragments bruts, volés au quotidien. Lara Gasparotto, jeune photographe belge, nous plonges dans son intimité au travers de photographies très rythmées, en couleur ou en noir et blanc.

Festival Circulation(s)

©Lara Gasparotto – Come Dawn to Us

Festival Circulation(s)

©Lara Gasparotto – Come Dawn to Us

2. Vanja Bucan – Sequences of Truth ans Deception

C’est avant tout l’omniprésence de la couleur qui nous a séduit dans cette série de photos. Parti du thème du camouflage dans la nature, cette série de photographie évolue vers une sublime exploration des relations qui nous lient avec la nature. Vanja Bucan met en avant la relation ambiguë que nous entretenons avec la nature, entre domination, exploitation et romantisme.

Festival Circulation(s)

©Vanja Bucan – Sequences of Truth and Deception

Festival Circulation(s)

©Vanja Bucan – Sequences of Truth and Deception

3. Charlotte Mano  – Visions

Notre coup coeur pour l’originalité de son travail et cette invitation dans son intime. C’est au travers d’une série diaphane, mélangeant portraits et paysages d’enfance que Charlotte Mano nous plonge dans un rapport physique et intriguant à la photographie. Vous devenez dans cette série Visions, acteur de la photographie. En effet, c’est uniquement grâce à la chaleur que cette oeuvre fascinante est révélée avant de disparaître progressivement dans l’ombre. L’artiste française nous révèle au travers de ce travail sa place au sein de sa famille. Elle aveugle volontairement l’ensemble des membres de sa famille, car elle dit “ne pas les connaitre réellement”. Cette fabuleuse mise en scène nous révèle le rapport intime de l’artiste avec sa propre famille.

Festival Circulation(s)

©Charlotte Mano – Vision

Festival Circulation(s)

©Charlotte Mano – Visions

Maintenant que nous vous avons partagé nos coups de coeur on vous laisse aller découvrir quel sera le votre au travers de ces merveilleuses oeuvres. Le festival ouvrira ses portes au public samedi 17 mars et ce jusqu’au 6 mai 2018, du mercredi au dimanche de 14h à 19h.

Les infos pratiques :

  • Du 17 mars au 6 mai 2018 au CENTQUATRE PARIS, 5 rue Curial 75019  Paris
  • Exposition gratuite : La nef Curial, la halle Aubervilliers et Little Circulation(s)
  • Tarif plein : 5€
  • Tarif réduit : 3€
  • Le site internet : www.festival-circulations.com

Croyez-nous ce festival vos le détour ! Si vous aimez la photographie d’art vous pouvez également faire un tour sur notre galerie de photographie d’art en ligne. Vous y trouverez des photographies disponibles à la vente dès 39€. Animaux, villes, portraits, photos décalées, il y en a pour tous les goûts et pour tous les budgets.