La Maison européenne de la photographie présente l’exposition Christine Spengler, L’opéra du monde (1970-2016).

Ce mois-ci, une exposition d’un genre particulier s’installe à la Maison européenne de la photographie. Il s’agit d’une rétrospective réunissant les deux facettes, passablement contradictoires, de l’œuvre de Christine Spengler. Le travail de cette artiste, correspondante de guerre, est composé de photos en noir et blanc ainsi que de créations en couleur : des clichés emblématiques et célèbres d’une part, plus récents de l’autre, qui forment un contraste étonnant, le visiteur prenant plaisir à se laisser surprendre par le jeu des contradictions.

Où ? à la Maison européenne de la photographie (  5 rue de Fourcy 75004 Paris )

Quand ? Du 6 avril au 5 juin, du mercredi au dimanche, de 11h à 19h45.

Tarifs ? Entrée 8€, tarif réduit 4,50€

Ci-dessous, un petit aperçu des œuvres de Christine Spengler

La Sérénité retrouvée, autoportrait, Alger, 2010. Christine Spengler

La Sérénité retrouvée, autoportrait, Alger, 2010. Christine Spengler

Combattants Toubous dans le Tibesti, Tchad, 1970. Christine Spengler

Combattants Toubous dans le Tibesti, Tchad, 1970. Christine Spengler

Portrait de Maria Callas, Saint-Paul-de- Vence, 2013. Christine Spengler

Portrait de Maria Callas, Saint-Paul-de- Vence, 2013. Christine Spengler.

Le départ des Américains, Vietnam, 29 mars 1973. Christine Spengler.

Le départ des Américains, Vietnam, 29 mars 1973. Christine Spengler.

 

Marguerite Duras enfant en ménine, Saint-Paul-de-Vence, 2012. Christine Spengler.

Marguerite Duras enfant en ménine, Saint-Paul-de-Vence, 2012. Christine Spengler.

Femme palestinienne défendant sa maison, Beyrouth-ouest, 1982. Christine Spengler.

Femme palestinienne défendant sa maison, Beyrouth-ouest, 1982. Christine Spengler.